Formulaire de recherche


SNJ - 33 rue du Louvre - Paris 75002 - 01 42 36 84 23 - snj@snj.fr - Horaires


Communiqués des sections
Section SNJ Amériques

Enième Black-out à Guyane la 1ère

Jamais deux sans trois : les téléspectateurs de Guyane ont une fois encore été privés d’information télévisée à 19h30 et les auditeurs ont souffert de perturbations dans leurs programmes.

 

Alors que le CSA venait d’achever l’audition des 8 candidats qui ambitionnent de gérer France Télévisions ces 5 prochaines années, la télévision publique de  Guyane est toujours à la traîne, malgré les efforts de la direction régionale et des équipes techniques.

 

Mardi 21 juillet, le JT le plus regardé de Guyane n'a pas eu lieu suite à un nouvel incident sur notre système de secours censé pallier aux coupures électriques récurrentes sur notre territoire.

 

Les reporters et tous les acteurs de la chaîne de fabrication ont travaillé toute la journée sur les différents événements, notamment la manifestation devant la préfecture pour une meilleure prise en charge de la santé des Guyanais. Les reportages n'ont pas pu être diffusés.

 

Les syndicats SNJ et SRCTA-UNSA déplorent cette troisième panne en neuf mois (lundi 14 octobre 2019, 18 mai 2020, mardi 21 juillet 2020), qui a plongé une nouvelle fois les téléspectateurs dans le gouffre d’un pays sans information locale. Une énième Black-out inadmissible.

 

Ce mardi soir, les téléspectateurs attendaient impatiemment le compte rendu de la réunion de négociation importante pour l'avenir de la Guyane : renforcement des équipements de protection individuelle et des moyens sanitaires, création d'un CHU, aides pour les entreprises en difficulté…

 

Les syndicats SNJ et SRCTA-UNSA demandent à la direction de diligenter dans les plus brefs délais une expertise indépendante sur le système électrique de secours.

 

Il faudra prendre les mesures d'urgences nécessaires pour soulager les équipes, notamment les collègues des ressources et technologies, les monteurs, les journalistes qui, à chaque fois, voient leur stress augmenter considérablement. Ils courent dans les couloirs, parfois à bout de souffle, pour tenter de dépanner un matériel défaillant.

 

Malgré leur bonne volonté, cette montée d'adrénaline, cette course contre la montre perpétuelle, générateurs d’échanges parfois tendus entre les collègues, peuvent créer un climat difficile entre les différents corps de métiers.

 

Ces coupures sont porteuses de risques psychosociaux pour l'ensemble des salariés impliqués dans la chaîne de fabrication et les fonctions supports de Guyane la 1ère.

 

Le SNJ et le SRCTA-UNSA exigent que la direction de France Télévisions prenne  rapidement en compte ces difficultés, qu'ils dénoncent de longue date. Nous demandons à la direction de faire les investissements nécessaires pour mettre fin au plus vite à cette situation ubuesque .

 

Guyane la 1ère et ses salariés ont droit à des conditions d'exercice normales comme toutes les stations du groupe France Télévisions, dans l’intérêt des contribuables guyanais.


 

La discrimination doit cesser d’urgence !!!

 

Cayenne le 23 Juillet 2020

accès pour tous