Formulaire de recherche


SNJ - 33 rue du Louvre - Paris 75002 - 01 42 36 84 23 - snj@snj.fr - Horaires


Communiqués des sections
Section SNJ France Télévisions

[France 3 Occitanie]

Fermeture des éditions locales : cynisme ou inconséquence ?


« Ne vous en faites pas, les implantations locales vont rester en place, les personnels aussi ! » La main sur le cœur, avec toute sa force de conviction, Olivier Montels, directeur du réseau régional, affirme, ce jeudi 21 septembre en CE FTV pôle Sud-Ouest, son attachement à l’info de proximité « consubstantielle de l’identité de France 3 ». Et dans le même temps il annonce la suppression de toutes les éditions locales du réseau régional : « A cause d’un manque de visibilité, elles n’ont plus leur place dans le 19/20 ».

Quel cynisme ! C’est la direction elle-même qui ne veut pas mettre les moyens ou imaginer des solutions pour une diffusion sur les box, alors que des chaînes locales privées le font. « Leurs formes, leurs écritures sont même obsolètes ». En quelques mots, voilà détruites des décennies d’engagement, déclaré « obsolète » le travail de centaines de salariés qui ont su renouveler la forme et l’écriture de leurs éditions locales à de multiples reprises !

« Nous voulons maintenir l’emploi et les implantations locales ». Fermer les éditions locales, c’est pourtant évidemment supprimer des emplois, ne seraient-ce que ceux des CDD remplaçants qui permettent d’assurer la continuité de la diffusion ! Sans parler des départs à la retraite : un sur deux ne sont pas remplacés, dans les locales comme dans tout France Télévisions.

Les mêmes qui se gargarisent de grands mots tels que "bienveillance", "qualité de vie" et "santé au travail", suppriment l’activité de centaines de salariés en les faisant participer à des ateliers de réflexion préludes à la suppression de leurs éditions. Là encore quel cynisme ! Comment imaginer faire accepter aux salariés des locales la disparition de leurs éditions dans le 19/20, la tranche la plus regardée de France 3, avec des lots de consolation qui sont de la poudre aux yeux !

« Les équipes locales pourront faire plus de magazine, participer aux éditions du week-end, aux JT du midi et puis aussi aux émissions matinales. Elles pourront s’investir sur le web, c’est l’avenir de la télé ». M. le directeur, officiellement c’est déjà ce que vous demandez à toutes les équipes en région. Mais là, vous ne proposez pas une seule minute de diffusion supplémentaire dans les créneaux d’information régionale, pas le moindre début de projet de nouvelle émission à une heure de grande écoute qui pourrait stimuler les imaginations. Quelle inconséquence !

En Occitanie, les éditions de proximité et les pages métropoles, produisent chaque soir, du lundi au vendredi, 42 minutes d’infos locales ! Elles seront intégrées dans les JT régionaux de Toulouse et Montpellier rallongés de seulement sept minutes chacun. Rien de plus. Au total 28 minutes d’infos vont disparaître. Détruire les éditions locales, c’est aussi détruire ce lien si précieux qui relie France 3 à son public, à ses territoires. France 3 Tarn, Pays Gardois, Pays Catalan, Quercy-Rouergue…

Inévitablement, ces identités vont se fondre puis disparaître dans nos antennes régionales. Moins de temps d’antenne dans le 19/20, c’est forcément moins d’équipes sur le terrain, moins de reportages au quotidien. Avec la suppression des éditions locales c’est tout France 3 qui serait déstabilisée !

Nous ne l’acceptons pas.


Lire aussi sur le site de la section SNJ de France Télévisions.
 

Toulouse, le 22 Septembre 2017

Thèmes : Information

accès pour tous