Formulaire de recherche


SNJ - 33 rue du Louvre - Paris 75002 - 01 42 36 84 23 - snj@snj.fr - Horaires


Communiqués des sections
Section SNJ France Médias Monde

[SNJ - FO]

Lettre ouverte aux administrateurs de France Médias Monde


Chères consœurs,
Chers confrères,
Chèr(e)s collègues,

Vous trouverez ci-après la lettre ouverte transmise par les syndicats FO et SNJ aux administrateurs de France Médias Monde (FMM), réunis ce 15 décembre 2016 en conseil d’administration. Cette démarche, réclamant la vraie relance du processus de négociation sociale, associée à un appel à la grève, nous a semblé importante car, à ce jour, nous n’avons même pas la garantie d’avoir un socle social a minima avant les échéances de 2017 (élection présidentielle et renouvellement du mandat de la présidence de FMM).

Par ailleurs, nous souhaitons, avec cette missive, demander aux administrateurs de ne pas laisser la direction stigmatiser les auteurs –tout aussi inquiets que nous de notre avenir commun- des pétitions qui circulent en ce moment entre nos murs.
 


Mesdames, Messieurs les administrateurs,

France Médias Monde (FMM) se trouve à un moment crucial de son existence. Les salariés issus des entreprises constitutives, France 24, RFI et MCD, n’ont jamais été à ce point la seule variable d’ajustement. Malgré un budget en augmentation, nous avons l’impression d’être en permanence sous alerte budgétaire.

France Médias Monde se trouve dans une situation bien délicate, sans cap bien défini, sans projets de développement et maintenant sans espoir social pour les salariés des chaînes qui composent FMM. En janvier 2017, l’accord d’entreprise se doit d’être appliqué. Un accord d’entreprise signé in extremis le 31 décembre 2015, et dont l’année 2016 devait être une année de transposition.

La fusion promettait aux collaborateurs de FMM, sans toucher aux rédactions, d’harmoniser par le haut en garantissant un haut niveau de garanties sociales aux salariés de l’entreprise unique. L’accord du 31 décembre 2015 a été une première brèche dans ce pacte.

Harmoniser a subitement signifié une nette augmentation du temps de travail à RFI et MCD en contrepartie du rachat de certains jours de congés. Malgré tout, les disparités salariales entre les anciennes entreprises composant FMM demeurent.

A France 24, pour diminuer la pénibilité des vacations les plus lourdes, le projet prévoyait de "saupoudrer" des piges de remplacement. Un an après, la direction fait semblant de découvrir que cela va augmenter encore la précarité dans la rédaction.

Dans le même temps, les disparités salariales au sein même de chacune des ex-entreprises avivent encore la colère des salariés.

Pour résumer la situation : rien ne va, ni les salaires, ni les rythmes de travail, ni les évolutions de carrière.

Dans le cadre de la mise en place du nouvel accord : perte de jours de congés, perspective de perte de salaire pour certains, non prise en compte des éléments variable de paye, problèmes de transposition, remise en cause du Compte-Epargne-Temps pour en créer un autre, beaucoup moins avantageux et qui n'est toujours pas négocié.

Mais ce n’est pas tout : raison d'inquiétude supplémentaire, en cette fin d’année 2016, nous assistons à un désengagement brutal de la direction. En effet, celle-ci repousse de plusieurs mois la mise en place des nouveaux cycles allégés à France 24 et reste dans un flou anxiogène concernant l’application des mesures de l’accord à RFI et MCD. A quasiment quinze jours de l’échéance, les salariés n’ont toujours pas reçu l’avenant à leur contrat et les informations essentielles leur permettant de choisir leur destin professionnel en toute connaissance de cause.

Les organisations syndicales FO et SNJ, vous sollicitent, Mesdames et Messieurs les administrateurs, afin d’obtenir la remise à plat des projets avec la garantie de la justice salariale et des informations claires et précises sur les modalités de mise en place de l’accord d’entreprise de FMM.

 

Issy-les-Moulineaux, le 15 Décembre 2016

Thèmes : Grève

accès pour tous