Formulaire de recherche


SNJ - 33 rue du Louvre - Paris 75002 - 01 42 36 84 23 - snj@snj.fr - Horaires


Communiqués des sections
Section SNJ Groupe EBRA

Communiqué commun des sections syndicales SNJ

Respectez les rédactions !


Dans un éditorial paru le 27 janvier dans les pages d’information générale de l’ensemble des journaux du groupe EBRA, les rédacteurs en chef des neuf quotidiens détenus par le Crédit Mutuel adressaient à nos lecteurs un vibrant plaidoyer en faveur de la liberté de la presse, en même temps qu’une condamnation sans équivoque des actes de violence commis depuis le 17 novembre par une minorité de manifestants « gilets jaunes » sur des journalistes. En tant que représentants du principal syndicat de journalistes au sein du groupe EBRA comme dans la profession, nous ne pouvons que nous réjouir de ce soutien affiché, et de ces déclarations d’intention qui rejoignent les préoccupations de nos consoeurs et confrères, de Dijon à Grenoble, de Mulhouse à Lyon et de Nancy à Avignon, en passant par Epinal, Strasbourg, Annecy, Chalon-sur-Saône ou Saint-Etienne.

Une phrase de ce texte, la dernière, a particulièrement attiré notre attention : « Sans une information rapportée et vérifiée par des professionnels, sans des journalistes libres et placés dans les conditions de sécurité et de sérénité nécessaires pour analyser et rendre compte de l’actualité, une démocratie perd un de ses piliers : le droit à une information pluraliste et fiable pour tout citoyen ». Nous aurions pu l’écrire, mais l’honnêteté nous commande de préciser que les « conditions de sérénité nécessaires » ne sont malheureusement pas toujours réunies dans les journaux du groupe, en raison des choix qui sont ceux des directions, aux ordres de l’actionnaire.

Alors que le mouvement des « gilets jaunes » a mis en avant une défiance qui s’est traduite en un déferlement de violences vis-à-vis des professionnels de l’information, il n’est pas inutile de rappeler combien les choix des directions peuvent influer sur la liberté des équipes rédactionnelles, indissociable de leurs conditions de travail, donc des moyens qui sont mis à leur disposition pour produire une information honnête, fiable et correctement hiérarchisée.

Les faits sont sacrés. Depuis l’année dernière, presque tous les journaux du groupe EBRA sont confrontés à des suppressions de postes dans les rédactions. Moins de journalistes sur le terrain, cela veut dire moins d’informations traitées, moins de proximité, moins de reportages. Le nécessaire virage amorcé sur le numérique, avec moins de moyens humains, n’a d’autre conséquence que de multiplier les tâches et de rallonger encore les journées de travail.

Pour compenser les baisses d’effectifs, la « recette » de la « mutualisation » contribue à une uniformisation des contenus, au détriment de l’identité de chacun des titres, et de l’information qu’ils doivent à leurs lecteurs. Quant à la course à l’audience sur le web, dans la quête d’une martingale économique qui ressemble plus à un serpent de mer, elle est l’ennemi absolu d’une information vérifiée, réfléchie, et d’un traitement de l’actualité qui ne soit pas soumis à la dictature du clic et des réseaux sociaux.

Dans ce contexte rendu compliqué pour la profession, à l’heure d’une remise en question profonde du travail des journalistes, le SNJ, premier syndicat de la profession, est prêt à engager la réflexion qui s’impose, mais il est nécessaire que les directions de nos journaux y prennent aussi leur part, sans se défausser de leurs propres responsabilités. C’est aussi le rôle des rédacteurs en chef du groupe EBRA d’influer sur les décisions de l’actionnaire, pour permettre aux rédactions de jouer leur rôle au service de l'information et du citoyen, dans les meilleures conditions possibles.

 

Le 31 janvier 2019


Les sections syndicales SNJ du Progrès, du Dauphiné Libéré, d’Est Bourgogne Médias (Le Journal de Saône-et-Loire et le Bien Public), de L’Est Républicain, de Vosges-Matin, du Républicain Lorrain, de L’Alsace et des Dernières Nouvelles d’Alsace.

 

le 31 Janvier 2019

Thèmes : Information

accès pour tous