Formulaire de recherche


SNJ - 33 rue du Louvre - Paris 75002 - 01 42 36 84 23 - snj@snj.fr - Horaires


Élections carte de presse

Dès le 27 avril, votez SNJ !

Qualité de l’information, déontologie et indépendance sont les valeurs fondamentales du SNJ. A sa naissance en mars 1918, la première décision du Syndicat des journalistes – il deviendra Syndicat national des journalistes en 1928 – fut l’adoption de la « Charte des devoirs professionnels des journalistes français  ». Un texte révisé en 1938, avant d’être élargi en 1971 à la Communauté européenne. Mais la déontologie n’est pas qu’une question d’Histoire. Elle demeure d’une actualité brûlante dans les médias du XXIe siècle. C’est la raison pour laquelle, en mars 2011, le SNJ a publié une nouvelle version de son texte fondateur, adaptée à l’émergence des nouveaux supports de l’information et aux conditions d’exercice actuelles du journalisme. Elle est rebaptisée « Charte d’éthique professionnelle des journalistes (SNJ, 1918/38/2011)  ». La déontologie est plus que jamais dans nos gènes. Car nous nous faisons une haute idée de cette profession.

Le SNJ a également historiquement toujours fait le choix de l’indépendance et de l’autonomie. Des notions indissociables de la qualité de l’information qui contribue à maintenir la vitalité de la démocratie dans notre pays. Pour autant, ses militants sont pleinement impliqués dans le syndicalisme intercatégoriel. Le SNJ fut l’un des fondateurs du « Groupe des Dix », devenu aujourd’hui l’Union syndicale Solidaires. Une forme de militantisme rénové plus en phase avec les attentes des citoyens car plus proche d’eux. Au SNJ, on ne pratique ni un journalisme hors sol, ni un syndicalisme déconnecté des réalités sociales du terrain. Tous nos militants, qu’ils soient élus en entreprises ou dans les instances nationales, travaillent en pied dans une rédaction ou à la pige. C’est une autre de nos valeurs fondatrices : les termes engagement et militantisme ont, au SNJ, un peu plus de sens qu’ailleurs.

Voilà ce qu’apprécient les journalistes dans leur syndicat, le premier, celui qui prend le mieux en compte les spécificités de la profession. Alors, le SNJ a beau avoir 94 ans depuis le 10 mars, il n’a jamais été aussi jeune. Car ses valeurs sont on ne peut plus actuelles. Ce n’est pas un hasard si depuis le 22 mars 1936, date de la première réunion de la Commission de la carte d’identité des journalistes professionnels (CCIJP), le SNJ voit ses militants - élus par leurs pairs – chargés d’examiner les nouvelles demandes et le renouvellement des cartes de presse. Ce n’est pas un hasard si lors de la dernière édition de cette élection triennale, véritable baromètre de la profession, le SNJ a recueilli 49,59% des voix au deuxième tour. C’est le fruit d’un travail quotidien dans lequel les journalistes se reconnaissent.

Alors, dès le 27 avril, votez SNJ !

Le site du SNJ dédié aux élections à la CCIJP

le 03 Avril 2012

accès pour tous