Syndicat national des journalistes

Premier syndicat français de journalistes
01 42 36 84 23 - snj@snj.fr - nos horaires

Accueil du site > Le syndicat > La communication du SNJ > Les communiqués de presse > En 2013 > Le journaliste du Courrier de l’Ouest a bien rempli sa mission d’informer (...) - mercredi 24 juillet 2013

Affaire Bourdouleix

Le journaliste du Courrier de l’Ouest a bien rempli sa mission d’informer !

Des principes et une éthique professionnelle irréprochables. Voici les termes qui pourraient résumer le travail d’un journaliste du quotidien régional Le Courrier de l’Ouest qui a révélé l’affaire "Bourdouleix" à Cholet (Maine-et-Loire).

Dimanche 21 juillet 2013, le député-maire de Cholet, Gilles Bourdouleix, a prononcé des propos inqualifiables contre une communauté de gens de voyage, installés sans autorisation sur un terrain de la ville : « Comme quoi, Hitler n’en a peut-être pas tué assez  ». En reportage sur place depuis plusieurs heures, un journaliste du Courrier de l’Ouest a enregistré toute la scène. Après avoir nié être l’auteur de cette phrase – le son a été publié sur le site du journal lundi après-midi -, le député-maire de Cholet dénonce aujourd’hui un « bidouillage » et diffame notre confrère, son professionnalisme et la profession dans son entier.

Mardi 23 juillet, Gilles Bourdouleix a proféré, à plusieurs reprises, des injures publiques à l’encontre de ce journaliste, qui a porté plainte. De même, la direction du quotidien a déposé une plainte contre le maire pour injures publiques, diffamations et calomnies.

De son côté, le Procureur de la République d’Angers a ouvert une enquête « pour apologie de crime contre l’Humanité ».

"Le droit du public à une information de qualité, complète, libre, indépendante et pluraliste, rappelé dans la Déclaration des droits de l’homme et la Constitution française, guide le journaliste dans l’exercice de sa mission. Cette responsabilité vis-à-vis du citoyen PRIME sur toute autre ", rappelle la Charte d’éthique professionnelle des journalistes (SNJ 1918-38 – 2011).

Le journaliste du Courrier de l’Ouest a donc parfaitement rempli sa mission d’information du public.

Le Syndicat National des Journalistes (SNJ), première organisation de la profession, soutient pleinement son confrère et se porte donc partie civile à ses côtés pour toute action en justice à venir.

Paris,

mercredi 24 juillet 2013


   envoyer l'article par mail envoyer par mail   Version imprimable de cet article Version imprimable