Formulaire de recherche


SNJ - 33 rue du Louvre - Paris 75002 - 01 42 36 84 23 - snj@snj.fr - Horaires


Communiqués des sections
Section SNJ Bretagne

[Ouest France]

Locales 2018 : la direction devra négocier avant de déployer son projet


Communiqué des syndicats SNJ - CGT - CFDT - CFE-CGC.



A compter du 31 janvier, les collègues du Calvados plongent dans le chaudron de « Locale 2018 ». Pour la première fois, ils vont tester trois nouveautés : la nouvelle maquette mise au point et testée dans le Maine-et-Loire et à ce jour déjà déployée dans cinq départements sur douze, le nouvel outil éditorial Eidos, la monétisation des articles de locale rebaptisée « information en temps réel ».

Depuis plus d’un an, la direction avance sur ces terrains en multipliant les tests, notamment dans le Maine-et-Loire et la Loire-Atlantique. La nouvelle maquette est déployée sans avoir fait l’objet de la consultation des instances représentatives du personnel. Jusqu’ici les collègues se sont fortement impliqués malgré la surcharge de travail, le stress et souvent la pression hiérarchique. L’expérience qui démarre dans le Calvados est donc un moment clé de ce projet qui aura des conséquences sur le fonctionnement à venir des locales et des secrétariats de rédaction, entre autres.

C’est pour ces raisons que l’ensemble des organisations syndicales ont bien l’intention de suivre de près ce test. Ce mardi, elles ont prévenu la direction qu’il ne serait pas question de généraliser aux autres départements ces nouvelles organisations et outils, sans passer par une négociation.

Celle-ci devra prendre en compte l’organisation du travail, le temps de travail, les horaires, la nature des tâches, la formation, les rémunérations et les effectifs. Les différentes instances (délégués du personnel, comité d’entreprise et comité d’hygiène, sécurité et conditions de travail) entendent bien faire valoir leurs prérogatives pour peser sur ces évolutions. Elles veilleront notamment à ce que ces changements n’aggravent pas encore les conditions et la charge de travail.

Les syndicats seront particulièrement vigilants sur le sort des confrères et consœurs en CDD sur des postes vacants, dans tous les secteurs de l’entreprise. La direction s’est engagée depuis des années à résorber cette précarité abusive. Un engagement jamais tenu. Il n’est pas question que cette réorganisation fasse passer ces jeunes collègues par pertes et profits.


Lire aussi sur le blog de la section SNJ d'Ouest France.
 

Chantepie, le 24 Janvier 2017

Thèmes : Presse écrite

accès pour tous